Ligne artistique - La danse tzigane

La Compagnie Romano Dji est née en 2019, de la rencontre entre le chorégraphe Petia Iourtchenko et la danseuse Chloé Guêze, ainsi que de l'envie de fédérer et rassembler des danseurs de tous univers autour d'un projet destiné à transmettre et faire découvrir une méthode de spectacle unique qui regroupe le vocabulaire Tzigane de toute l'Europe de l'Est.

Cette danse, notre danse tzigane, issue de la méthode créée par Petia Iourtchenko, est une danse de percussions corporelles, avec des frappes et des rythmes, des nuances et des suspensions. C'est une danse de caractère, qui ne recherche pas la perfection du ballet, mais l'extériorisation de l'âme, au sens de ce qui nous anime. C'est une danse de groupe, où la place des femmes et des hommes se joue des partitions, où la solidarité l'emporte.
Elle s'adresse à tous les publics et se partage à toutes les occasions, par sa nature même et dans sa grande pluralité.

Nous pensons qu'il est urgent de porter au plateau la mixité culturelle que nous représentons et que nous recherchons.

 

Que les cultures nomades, en particulier, sont souvent touchées par la méconnaissance du public et qu'aujourd'hui, plus que jamais, cette parole doit circuler et trouver une place.

 

Que la danse est capable d'être aussi puissante que les mots et parfois plus efficace pour lutter contre les préjugés ou l'ignorance.

 

Pour cela, la Compagnie Romani Dji tend à participer activement à toute manifestation qui ouvrirait les frontières et aurait une vraie dimension multiculturelle.